(J45)Pour que ça roule

Ces affaires qui s’oublient pas.

Il paraît  qu’il y a des choses que l’on ne peut pas oublier. Mais des fois on se rend tout simplement compte qu’on a jamais vraiment su. Qu’on galérait un peu tout croche.  Pis que tout se passait relativement bien. Jusqu’à ce qu’on prenne le champs. Sul dos dans l’fossé. À chercher de l’aide pour se relever.

Promenade du dimanche.

Je vais être honnête. Parce que je le sais maintenant. Parce qu’au point où j’en suis j’ai pas de raison de le cacher.  J’ai abusé du cruise control. J’ai pris pour acquis qu’il ferait toujours beau. Et que la route serait sans surprise.  J’ai fait confiance à la machine. Je l’ai fait rouler à haute vitesse. J’ai mis la musique dans le tapis. Pis j’ai roulé.

Ce qui deva arriver.

Ça a l’air que la vie trouve toujours le moyen de te faire comprendre ce que tu refuses de voir.  Ce fut le cas. Ça l’est toujours. J’ai entamé un processus. C’est long. Ce sera long. Ce sera en dents de scie. Je le sais. Et je fais avec. Ça s’appelle grandir il paraît. Moi, maintenant, j’appelle ça Vivre.

Premier constat.

Mon premier constat a été de réaliser que, dans ma vie de tous les jours, j’ai besoin de routine. J’ai réalisé que ce que je réussis le mieux est basé sur une routine. Forte et flexible. Je me suis rappelée de mes années d’étudiante. De mes années d’école-maison. De mes voyages. J’ai tenté de voir pourquoi pour ça, ça marchait. Puis j’ai réalisé l’évidence. La préparation me sécurise. Elle me donne confiance. Elle me permet de me concentrer sur l’essentiel. L’important.

L’artillerie lourde.

Alors j’ai entrepris de voir ma vie comme un voyage. Une journée à la fois. Une semaine à la fois. En gardant la tête haute pour ne pas perdre les grands objectifs de vue. Ma première cible: les petits matins. Tant qu’à commencer quelque part. Commençons par le début.

ABC d’un réveil.

J’ai fait l’inventaire de mes besoins. Puis de mes musts. Puis des ces petits extras qui peuvent faire une GROSSE différence pour moi.

Mes besoins:

  • Du calme, de la lenteur, du silence
  • Mon combo de vitamines: huile de poisson, vitamines D, magnésium et gelée royale
  • Un délicieux déjeuner: des bons gras et des protéines à profusion
  • Une douche: seule, en silence et dans l’obscurité

Mes musts:

  • Un oil pulling: pendant lequel je fais autre chose
  • Une eau citronnée: pour accompagner mon repas
  • Une lampe de luminothérapie: pendant mon déjeuner
  • Un journal personnel, un agenda: que je crayonne en mangeant
  • Une séance de brossage à sec: j’en reparlerai en détail bientôt

Mes petits extras:

  • Un café avec mon chum: c’est en général le seul temps où on peut se jaser!
  • Des rideaux grands ouverts laissant entrer le soleil
  • Des huiles essentielles qui flottent dans les airs: du romarin, des agrumes

Cest ainsi que chaque matin je m’assure que mes besoins sont comblés. En priorité. Et que aussi souvent que possible je tente de ponctuer ma routine de ces petits riens qui font grimper mon niveau d’énergie. Et de bonheur. En tout, ça représente entre 15 et 45 minutes. C’est pas la mer à boire. Mais pour moi, c’est le paradis. Ça a un impact direct sur mon énergie. Ma capacité à gérer l’anxiété. À affronter la journée avec courage et laisser aller.

Et vous, vous avez une routine matinale qui vous sauve la vie?

La lumière au bout du tunnel

Publicités

(J42) Tape la galette!

Sentir.

Vous l’avez senti vous aussi? Ce vent frisquet sur la peau. Cette odeur de pluie. Ce ralentissement après la frénésie de la rentrée. Cet équilibre qui cherche à reprendre le dessus. Après les canicules. Après les vacances. Parfois épuisantes. Vous l’avez senti cet automne qui prend discrètement sa place? Nous oui. Oh! Bonheur qu’il soit enfin là!

Le goût.

Moi, l’automne me donne des envies. De cocooning. De sorties en nature. J’ai envie de sortir confortablement emmitoufflée. Et j’ai envie de rentrer à la maison la nature qui se prépare à dormir. J’ai envie de plats mijotés le soir. Et de collation au parc en après-midi. J’ai envie de tout avoir. L’automne pour moi c’est le meilleur des deux mondes. Le beurre et l’argent du beurre. Je le veux et je l’aurai.

Avant.

L’avant hiver. Peut-être. Mais c’est un super avant. Un temps qui est un don à soi. Ranger et nettoyer la maison pour l’habiter beaucoup. La désencombrer des poussières de l’été. Lui redonner ses lettres de noblesse. Lui rendre son titre de foyer familial. Home sweet home. Au programme:

Un grand ménage aux huiles essentielles. J’ai fait le plein de Dr. Bronner’s. Au pin pour les planchers, à l’orange pour la cuisine et le salon, à la lavande pour les chambres à coucher et à l’eucalyptus pour la salle de bain. À chacun ses arômes et le mélange est juste parfait. Ça sent chez nous!

Les savons. À lessive. Dentifrice. Shampoings. De corps. Les réserves se créent tranquillement. Vive le romarin et le pollen.

Le Tétris de l’ameublement. On déplace. On replace. On essaie de se créer un petit monde adapté aux besoin de chacun. De chacun qui a grandi durant l’été. De chacun qui s’est mis de nouveaux objectifs en tête. De chacun qui a besoin de son petit coin de paradis. Et de tranquilité. Et un petit coin où on peut se retrouver. Juste nous. Sans flafla.

Le congélo qui crie famine. Après l’été et la course. Les collations fruitées sur le pouce. Les crudités-trempette à la sauvette. C’est le temps de sortir le cul-de-poule géant de grand-maman et d’expérimenter des nouveautés. Des biscuits à coup de douzaines. Des pâtés et des pains qui donnent faim. C’est le temps des commandes de fruits secs et de noix. C’est le temps de remplir les dépenses. Maintenant que l’abondance est sur son déclin et que l’on peut y mettre plus de temps.

Cadeau.

Je vous donne ma recette (toute neuve!) de galettes à grignoter au parc ou à la maison. Bonnes au déjeuner ou comme en collation. Sans prétention. En solo ou avec un verre de lait. Ou encore un café. Ou concassée dans un yogourt. Elles sont sans limite. À vous de vous les approprier!

Galettes d'automne

Galettes d’automne

Galettes d’autome

3/4 t. de beurre demi-sel

1/3 t. de cassonade

2 c. à table de miel

1 oeuf

1 c. à thé de vanille

3/4 t. de noix de grenoble hachées

1/4 t. de noix de coco non-sucrée

1t. de raisins secs

1 t. de farine tout-usage

1/2 c. à thé de canelle

1/2 c. à thé de bicarbonate de soude

3 t. d’avoine en gros flocons

Préchauffer le four à 350f et beurrer une grande plaque de cuisson.

Battre en crème le beurre, le sucre, le miel, l’oeuf et la vanille.

Tamiser la farine et le bicarbonate de soude.

Ajouter la canelle, les raisins secs, et les deux types de noix au mélange sec.

Combiner les deux appareils.

Ajouter les flocons d’avoine.

Façonner 24 boulettes avec vos mains et applatissez-les un peu (environ, rien ne vous oblige à sortir la balance non plus!)

Cuire 12-15 minutes à 350F, une douzaine à la fois.

Laissez-leur un temps de repos à la sortie du four pour leur permettre de prendre un peu de tonus. Elles sont comme moi en été. La chaleur les ramollies.

Sur ce.

Bon automne. Profitez-en pour retrouver votre équilibre. Pour vous redonner une routine confortable et sécurisante. Reprenez votre souffle. Respirez. Dorlotez-vous et laissez-vous gâter. Et si le coeur vous en dit, suivez-nous sur notre facebook. Je vous y laisserai un petit cadeau aujourd’hui. Ne tardez pas, il n’est pas éternel!

(J12) Laver, laver

J'ai été absente. Ça a été vite et on s'est retrouvé avec un petit de 2 ans obsédé de l'ordi. Alors j'ai pris des notes et je vous fais une rafale de posts pour reprendre le temps et le décompte.

1+1=5

Ça dit tout. Dans une famille, on n’additionne pas. On multiplie. On décuple. Tout est exponentiel. De l’amour au repas. Des inquiétudes aux…montagnes de lessive. Et quand je dis montagnes, je parle pas de la petite colline grimpée en famille un dimanche après-midi d’automne. Je parle de l’Éverest!

Des couches de bonheur

Je ne déteste pas faire la lessive. C’est une belle activité à partager avec les enfants. Ils peuvent trier par couleur, apprendre à boutonner, à dérouler des manches. Mais, pour être honnête, je trouve difficile de voir la lumière au bout du panier. Les torchons, les draps (vive les débuts de la propreté!), les couches, les vêtements, les serviettes, etc. Il y en a toujours, peu importe toute la bonne volonté qu’on y met.

Laver sans entacher.

Il y a aussi l’impact de notre famille sur l’environnement qui me déroutait un peu. Quand je vois la liste d’ingrédients dans les liquides à lessive commerciaux, je m’interroge. Et comme je n’ai pas le temps de faire une recherche pour chacun d’eux, j’ai fait le choix de les laisser prendre la poussière sur les tablettes. Du coup, on fait notre lessive. Facile comme tout. Et les enfants adorent. Une autre belle activité d’apprentissage au quotidien.

Ma recette

bees_j12_net

200g Borax

200g Carbonate de soude

250g Bicarbonate de soude

227g Savon (1 barre)

Huiles essentielles

Cette recette est plus en proportion qu’en quantité. 1 tasse de chacun et un savon râpé. Vous pouvez bien sûr décider de quintupler la recette et d’en faire une fois l’an.

Avoir l’espace de stockage nécessaire, c’est ce que je ferais.

Alors, vous râpez le savon. Vous mélangez tout dans un grand saladier. Vous mettez dans des pots. Et voilà! Simple comme bonjour. 30ml de poudre par lessive.

Je préfère prendre un savon neutre et ajouter des huiles essentielles à mon eau de lavage. Au gré de nos envies et de nos besoins.

Mes chouchous:

– tea tree pour les couches

– lavande pour les draps

– citron pour la cuisine

Pas de quoi y laisser sa chemise

Faire la lessive pour une famille peut revenir coûteux. Ici, on aime les vêtements propres, mais si c’est possible de mettre nos sous sur autres choses, on s’en plaint pas. J’ai fait un petit calcul, et une lessive maison, dans le cas de la recette ci-haut, a un coût de revient de 16cents la brassée, sans les huiles essentielles. Pas si mal.

Les liens ci-haut mènent vers les produits que je me procure. Ce sont des produits canadiens de bonne qualité et provenant d’un marchand en ligne avec lequel j’ai un très bon service. (En passant par le lien, vous aurez 10$ de réduction sur les achats de 25$ et plus). Et comme les économies sont importantes pour notre projet, le fait que les taxes soit inférieures me plaît beaucoup.