(J37) Faire peau neuve (2)

Bien emballé.

C’est connu, la capacité d’une peau en santé à se regénérer et à cicatriser est assez bonne. Une peau saine, constitue donc une barrière à la fois souple et solide face aux rayons solaires et aux agressions extérieures qui pourraient éventuellement endommager d’autres tissus et organes plus fragiles. Une peau en santé, dont l’équilibre n’est pas trop perturbé, offrira également une solide résistance aux infections.

Le but de maintenir une peau saine est principalement d’isoler le milieu corporel interne et de limiter les pertes d’eau afin que le niveau d’hydratation soit aussi stable que possible.

C’est dans ce but qu’il faut intervenir pour toutes les affectations, mêmes mineures de la peau. Blessures, lésions, gerçures, crevasses, sécheresse. Acné, psoriasis, eczéma.

Le procédé de base pour prendre soin de la peau est plutôt simple. Nettoyer en profondeur. Stabiliser ou maintenir le pH. Et rester attentif à quelques désordres digestifs ou de gestion du stress qui pourraient survenir. Ensuite, si une problématique se pointe, il est important de traiter selon le besoin.

Pour nettoyer en profondeur et éliminer des toxines: trèfle rouge, calendule, framboisier, hydraste, ortie, fenouil.

Pour favoriser la cicatrisation: aloès, mélisse, hydraste, prêle, calendule, guimauve.

Pour débarasser la peau de micro-organismes parasitaires: prêle, échinacée, ail, calendule, lavande, thym.

Pour les peaux à problèmes qui ont besoin d’être stimulées: lavande, romarin, sauge, thym.

Pour les peaux sèches: appliquer de la vitamine E avant la douche ou un bain de vapeur et masser.

Dans les vaps.

Le bain de vapeur est une façon douce et efficace de nettoyer la peau en profondeur et, par la suite, de pouvoir la traiter selon le besoin. Vous pouvez vous installer, la tête au-dessus d’un bol d’eau ou de tisane fumante et recouverte d’une serviette pendant une dizaine de minutes ou, comme c’est mon cas, utiliser la chaleur de la douche. Allez-y avec ce qui convient à votre horaire. Si vous y allez avec un bol, faites attention à ne pas vous brûler la peau, la chaleur doit être présente mais confortable.

Ce procédé favorise à la fois l’élimination des toxines et le nettoyage des pores, ceux-ci s’ouvrant sous l’action de la chaude vapeur. L’hydratation et la circulation seront aussi favorisées.

Faire sortir le méchant.

Comme la peau facilite les transferts, il est donc possible de s’en servir pour éliminer des toxines accumulées dans l’organisme tout autant que pour donner au corps un petit coup de pouce. Adultes et enfants peuvent bénéficier d’un bain pour se remettre sur les rails. Que ce soit une fatigue, un méchant virus ou une émotion intense, un petit bain ne fera pas mal.

Premièrement, comme on veut détoxifier, on s’assure de neutraliser le chlore présent dans l’eau pour ne pas l’absorber. Tout simplement ajouter 5 ml de vitamine C en poudre, entre autres possibilité. L’importance de neutraliser les produits chimiques dans l’eau du bain est un vaste sujet. J’y reviendrai!

Passons aux choses sérieuses. Dans votre bain, mettez 1/2 tasse de sel d’Epsom et une infusion de plante ou quelques gouttes d’huiles essentielles. Les huiles essentielles sont puissantes. Je ne saurai trop vous recommander de vous les procurer dans un lieu qui saura vous informer correctement et vous fournir des produits de bonnes qualités. J’adore les produits d’Aliksir.

Terrain glissant.

Bien sûr, si je crois que l’on peut passer par la peau pour traiter le corps ou pour évacuer des toxines, je crois aussi que nous devons être extrêmement sélectifs et prudents dans nos choix de produits hygiéniques. À la base, un savon est fait d’huiles saponifiées à l’aide d’hydroxyde de sodium (ou soude caustique). Ensuite, les variantes sont infinies: mélanges d’huiles, ajout de plantes ou d’huile essentielles, éléments exfoliants, éléments minéraux, etc. Mais aussi, parfois: parfums, colorants, stabilisateurs, agents de conservation. J’y reviendrai aussi, car la fabrication du savon, bien que pas très compliquée, exige un protocole précis de réalisation et de mesures de sécurité.

Vous pouvez tout de même faire simple à la maison en vous procurant, soit des savons artisanaux avec une très courte liste d’ingrédients ou vous faire un mélange maison tel que celui-ci:

– 3 parts de savon de castille liquide de type Dr. Bronner (neutre ou avec huiles essentielles déjà intégrées en s’assurant qu’elles soient biologiques)

– 3 parts de miel. Le miel est reconnu pour ses propriétés adoucissantes, antibactériennes et cicatrisantes.

– 2 parts d’huile. Mes préférées sont l’huile d’olive, de ricin, d’amande douce, de sésame, de coco. L’huile a des propriétés nettoyantes et offre un bon coup de pouce si vous avez la peau sèche.

– environ 10 gouttes huiles essentielles (si vous avez utilisé un savon neutre). Allez-y pour une huile dont l’odeur vous est agréable et qui aura des propriétés intéressantes en fonction de vos besoins. Laissez-vous conseiller mais écoutez-vous aussi. Une odeur qui ne nous plaît pas n’est, bien souvent, simplement pas faite pour nous.

ou encore:

1/2 tasse de savon pur liquide

1/3 tasse de lait de coco

2c. à soupe d’huile (amande ou coco)

20 à 30 gouttes d’huiles essentielles, unique ou en mélange

L'heure de la douche.

L’heure de la douche.

Faire face.

La peau du visage et des mains doit faire l’objet d’une attention particulière car elle est très peu protégée. Il est impératif de bien netoyer la peau et de l’hydrater. Pour une peau saine, éviter les démaquillants commerciaux et prioriser une huile, telle que l’huile d’olive, peut aider. Une douce exfoliation permettra à la peau d’absorber plus facilement les soins qu’on lui porte. J’utilise du sucre ou du couscous fin. Vous pouvez aussi pousser l’audace jusqu’à exfolier le corps entier. N’en tient qu’à vous. Dépendamment de ce que j’ai sous la main. Des masques, appliqués de temps à autre, peuvent également donner un second souffle à une peau surexposée dont l’équilibre vacille. Ne cherchez pas trop loin, ce dont vous avez besoin est sûrement autour de vous: argile, yogourt, banane, miel, huiles, avocat, …

Ouf!

Le sujet est vraiment dense. Je m’arrête ici. Pour le moment.

Publicités

(J31) Pour ne pas y laisser sa peau (1)

J’ai eu un brin de jasette avec une maman qui en a marre des produits d’hygiène que l’on trouve sur les tablettes et dans lesquels on se perd dans la liste des ingrédients. Je vous offrirai donc, cette semaine, une série de posts sur nos habitudes quotidiennes d’hygiène.

Tête, épaules, genoux, orteils.

La peau est le plus grand organe du corps. C’est aussi la première barrière de protection de notre organisme face aux agressions extérieures. De plus, elle permet de maintenir une bonne température corporelle et de percevoir l’environnement par le toucher. Elle est aussi un réservoir sanguin et lymphatique et la responsable de la synthèse de la vitamine D.

Une peau en santé n’est donc pas qu’un simple caprice esthétique. C’est surtout, et avant tout, un investissement dans notre santé. Et quand je parle d’investissement, je ne parle pas d’y vider notre compte bancaire. Au contraire, la simplicité, ici, est gage de réussite.

Au parterre.

Votre peau est un véritable aménagement, un écosystème, où se côtoient, entre autres, bactéries, acariens et champignons. Ceux-ci se nourrissent de composés sécrétés par la peau ou de façon symbiotique. Cette flore cutanée (eh oui, il n’y a pas que votre intestin qui fleurit!) varie selon les individus en fonction de caractéristiques telles que l’âge, le sexe ou l’environnement. Elle varie également en fonction des parties du corps; votre cuir chevelu n’a pas les mêmes fonctions et besoins que vos aisselles.

Mains froides, coeur chaud.

L’adage est bien beau mais dans le concret c’est un peu plus complexe que ça. Le maintien d’une bonne température corporelle est primordial au bon fonctionnement de notre organisme. Un symptôme fréquent relié à la température consiste à avoir les mains froides. Certains disent que les mains froides représentent un intérieur froid…L’adage serait-il un faux? Qui sait. Chose sûre, si vous êtes aux prises avec ce genre de condition, vous pouvez:

– vous gâter, vous détendre, faire de la méditation pour abaisser votre niveau de stress

– plonger vos mains dans un bain composé d’une tisane. Certaines plantes réchauffantes: thym, romarin, lavande, gingembre, cayenne, moutarde. D’autres calmantes: camomille, mélissa, menthe.

Un autre bon exemple du travail de la peau relié à l’équilibre thermique est la sudation. Qu’elle soit due à une canicule ou à une forte fièvre, la sudation est un processus naturel permettant au corps, par l’évaporation de la sueur, de réguler sa température interne. La peau étant un organe de grande étendue, elle est donc tout aussi indiquée pour soulager le corps fiévreux par des bains tièdes auxquels on ajoute des infusions. Mes plantes chouchous: achillée millefeuilles, camomille, bourrache, cataire.

Dans les moindres recoins.

Quand on pense à la peau, on pense généralement à celle du visage, des mains. À la plante des pieds ou au cuir chevelu. Cependant, on pense rarement à des problèmes de peau situés dans des endroits un peu moins accessibles. Parlons aisselles…

Bien que peu visibles, elles sont un des endroits du corps auquel on se doit de porter attention. Sachant que la peau, de par sa caractéristique d’absorbtion permet un transit rapide vers le système sanguin, il est facile de déduire que l’utilisation de déodorants ou d’antisudorifiques chimiques aura un impact sur la santé physique. Je ne saurai trop vous suggérer de tenter le coup et d’essayer des solutions où aluminium, phtalates, formaldéhyde, parabènes et substances antibactériennes ne font pas partie de la liste des ingrédients. Certains me diront que ses produits sont les seuls qui sont réellement efficaces. Je répondrai..Vous avez détoxifié vos aisselles?
Ça peut paraître drôle mais, des années d’utilisation de produits chimiques peuvent laisser des traces, peuvent modifier certains comportements du corps. Comment faire? C’est simple:

– Mélanger 15 ml de vinaigre de cidre et d’argile blanche. Ajouter de l’eau pour obtenir une texture qui s’applique bien.

– Appliquer et laisser en place 10-15 minutes. Répéter au besoin.

Les bienfaits de cette détoxification sont:

– Une diminution de la sudation

– Une diminution des odeurs

– Une transition plus facile vers les déodorants naturels

À fleur de peau, vitrail, 2006Si vous voulez tenter le coup pour un déodorant maison, voici une recette toute simple:

– 5 parts d’huiles solides (beurre de cacao, beurre de karité, huile de coco par exemple)

– 3 parts de bicarbonate de soude

– 2 parts d’amaranthe en poudre, de fécule de maïs ou de bicarbonate de soude

– huiles essentielles (arbre à thé, lavande)

– Fondre les huiles doucement au bain marie.

– Ajouter les ingrédients secs.

– Ajouter les huiles essentielles.

– Mettre dans un bocal fermé au frigo.

Utile aussi pour les pieds qui se font sentir.

Trop compliqué pour vous? Achetez une lime et utiliser une tranche que vous passerez sur vos aisselles. Aussi simple que ça!

(J12) Laver, laver

J'ai été absente. Ça a été vite et on s'est retrouvé avec un petit de 2 ans obsédé de l'ordi. Alors j'ai pris des notes et je vous fais une rafale de posts pour reprendre le temps et le décompte.

1+1=5

Ça dit tout. Dans une famille, on n’additionne pas. On multiplie. On décuple. Tout est exponentiel. De l’amour au repas. Des inquiétudes aux…montagnes de lessive. Et quand je dis montagnes, je parle pas de la petite colline grimpée en famille un dimanche après-midi d’automne. Je parle de l’Éverest!

Des couches de bonheur

Je ne déteste pas faire la lessive. C’est une belle activité à partager avec les enfants. Ils peuvent trier par couleur, apprendre à boutonner, à dérouler des manches. Mais, pour être honnête, je trouve difficile de voir la lumière au bout du panier. Les torchons, les draps (vive les débuts de la propreté!), les couches, les vêtements, les serviettes, etc. Il y en a toujours, peu importe toute la bonne volonté qu’on y met.

Laver sans entacher.

Il y a aussi l’impact de notre famille sur l’environnement qui me déroutait un peu. Quand je vois la liste d’ingrédients dans les liquides à lessive commerciaux, je m’interroge. Et comme je n’ai pas le temps de faire une recherche pour chacun d’eux, j’ai fait le choix de les laisser prendre la poussière sur les tablettes. Du coup, on fait notre lessive. Facile comme tout. Et les enfants adorent. Une autre belle activité d’apprentissage au quotidien.

Ma recette

bees_j12_net

200g Borax

200g Carbonate de soude

250g Bicarbonate de soude

227g Savon (1 barre)

Huiles essentielles

Cette recette est plus en proportion qu’en quantité. 1 tasse de chacun et un savon râpé. Vous pouvez bien sûr décider de quintupler la recette et d’en faire une fois l’an.

Avoir l’espace de stockage nécessaire, c’est ce que je ferais.

Alors, vous râpez le savon. Vous mélangez tout dans un grand saladier. Vous mettez dans des pots. Et voilà! Simple comme bonjour. 30ml de poudre par lessive.

Je préfère prendre un savon neutre et ajouter des huiles essentielles à mon eau de lavage. Au gré de nos envies et de nos besoins.

Mes chouchous:

– tea tree pour les couches

– lavande pour les draps

– citron pour la cuisine

Pas de quoi y laisser sa chemise

Faire la lessive pour une famille peut revenir coûteux. Ici, on aime les vêtements propres, mais si c’est possible de mettre nos sous sur autres choses, on s’en plaint pas. J’ai fait un petit calcul, et une lessive maison, dans le cas de la recette ci-haut, a un coût de revient de 16cents la brassée, sans les huiles essentielles. Pas si mal.

Les liens ci-haut mènent vers les produits que je me procure. Ce sont des produits canadiens de bonne qualité et provenant d’un marchand en ligne avec lequel j’ai un très bon service. (En passant par le lien, vous aurez 10$ de réduction sur les achats de 25$ et plus). Et comme les économies sont importantes pour notre projet, le fait que les taxes soit inférieures me plaît beaucoup.